5     Alimentation .    

Le Mobile Control ESU

Au début de la construction du réseau, j'ai choisi une alimentation classique, malgré les systèmes numériques  existant à cette époque.  

J'ai divisé le tracé en cinq cantons, alimenté indépendamment l'un de l'autre par des régulateurs ROCO (n°10700) raccordé à un transformateur.

Ces cantons étaient équipés d'une zone d'arrêt contrôlée par un bloc système,qui fonctionnait automatiquement et manuellement à l'aide de "ILS" (contacteur magnétique bilame appelé aussi reed relais)  raccordés à des interrupteurs ROCO. (n°10520)

Chaque locomotive était équipée d’un petit aimant  FLEISCHMANN ou ROCO suivant la place disponible dans le châssis.

                                          

  Comme beaucoup,  je pensais que les systèmes numériques étaient : onéreux, compliqués à utiliser. Il me semblait que réaliser les différentes modifications aux locomotives ainsi qu’au réseau étaient difficiles. 

Avec les années, mon opinion changeait. Les systèmes devenaient plus petits et l’installation des décodeurs devenait plus aisée grâce aux fiches normalisées NEM 650-652.  

Tout en étant informé de l'existence d'autres produits par exemple: Le Chief DIGITRAX et l'intellibox d'UHLENBROCK.

J’ai longtemps hésité entre: Le DIGITAL POWERD BY ROCO et la LOK MAUS 2 ou le COMPACT LENZ et sa commande additionnelle LH30.

                                              

            

                        

Je trouvais ces systèmes mieux adaptés à mon réseau, étant donné le petit nombre de locomotives (4) circulant simultanément et la quantité d’aiguillages à commander (34).

J’avais aussi besoin, de deux commandes additionnelles de façon à pouvoir contrôler mes convois dans les deux pièces, où est installé le réseau.

En fin de compte, J’ai choisi le COMPACT de LENZ et son LH30.

Il me permet le contrôle de 99 adresses locos et 99 accessoires  de voie, ce qui est largement suffisant pour les besoins du réseau.

De plus il est possible de configurer 256 CV (configurant variable) ce qui n’est pas le cas avec la Lokmaus2  de chez ROCO.

Suite à la lecture des hors séries de LOCO REVUE consacrés au digital et à la visite de plusieurs forums sur Internet,  j’ai choisi le  décodeur LOKPILOT DCC de chez ESU. 

Ayant choisi de modifier le réseau par étape, suivant le budget disponible j'ai procédé comme suit: 

 a) Modifier le câblage de l'alimentation du réseau, installer la Compact et les LK100. (relais électroniques servant  aux contrôles des boucles de retournement

b) Ensuite sont venus les deux LH30 et l’installation de "l'xpress net ". (Câble 2 conducteurs qui sert uniquement à la transmission des  ordres de commandes entre les commandes additionnelles ex : LH30, 90, 100 et  la centrale numérique. ex: Compact, LZ100)

c) Enfin l'installation d'un LV101 (amplificateur numérique) et des LS110, 150 (décodeurs accessoires) ont terminés la modification du réseau

 

 lampe rouge supérieure alimentation 220 volt

 lampes vertes alimentation 16 volt

 Lampe rouge à droite courrant  pour la voie de configuration des locos.

Les 3 gros interrupteurs servent à alimenter de gauche à droite: 

1) les 3 circuits éclairages réseau  via les 3 petits interrupteurs  

2) circuit accessoire aiguille et signaux + LS 110, 150

3) le courrant d'alimentation de la Compact et du LV101. 

le dernier petit interrupteur  à droite sert à basculer du  réseau au mode configuration des locos.

Lorsque la lampe rouge de droite est allumée la voie qui est isolée du réseau par des éclises en plastique est alimentée pour la configuration. 

On peut aussi comparer le gain de place avec la photo  précedente des régulateurs Roco.

     

Actuellement l’équipement numérique du réseau se compose de:  1 Compact + 1LV101+ 2 LH30 et 2 LK100, LS110 et LS150. 

Les deux LS 150 me permettent de commander  à distance les aiguillages de la gare de passage, ils sont aussi connectés en parallèle avec des interrupteurs Roco (n°10520), de cette manière j’ai là deux possibilités de commander mes aiguilles. 

Le bloc système d'origine n’a été modifié que par l'ajout d'un LS110 de manière à pouvoir commander à distance les quatre  relais qui contrôlent les zones d'arrêts des cantons.   

les 2 câbles blancs sont raccordés aux LH30  via une fiche multiple RJ voir photo suivante

 

 

 

        

LH 30 raccordé avec un câble téléphonique en spirale et fiche RJ 11. Les 2 autres fiches servent uniquement de suport pour le câble quand il n'est pas raccordé à son LH30. La même installation existe dans la deuxième partie du réseau. Au besoin cela me permet de raccorder 2 LH 30 dans une partie du réseau.

            

         

Ensemble des différents équipements numériques du réseau les deux transfos sont installés sous la table.    

                 

 Vue des LS150 et de leurs raccordements aux interrupteurs Roco qui grâce à leurs diodes peuvent indiquer les différentes positions des aiguillages.  

Pour le " xpress net" je l’ai monté à partir de matériels téléphoniques achetés dans les magasins de bricolages. 

 Sur la Compact la fiche mutiple RJ 11. 

Le bus d'alimentation principal est quant à lui réalisé avec un câble deux conducteurs multibrin de 1,5mm².

Les décodeurs locos étant uniquement des ESU LokpilotDCC, je les configure via PC à l'aide du Lokprogrammer, ce qui facilite grandement cette opération.  

 

Quelques mois plus tard............................   

Le Mobile Control de  ESU 

 

Une commande sans fil  équipée d'un écran LCD, d'un clavier numérique et alphabétique identique à celui d'un téléphonne céllulaire , et  d'un régulateur rotatif du même type que certaine souris d'ordinateur, multi protocole ,compatible pour les systèmes:   

 Lenz(version 3) et Roco Lokmaus 2 via le Xpress net ,le Marklin control unit 6021, l'Intellibox de Uhlenbrock et le Fleischmann Twin Center via la connection I²c bus .  

Les capacités du Mobile Control dépendent de la centrale numérique utilisée.

 exemple: les fonctions accessoires des locomotives. 

Si la centrale numérique du réseau est un Compact Lenz ou la Lokmaus  2 de Roco nous serons limité  avec notre Mobile Control à 4 fonctions plus éclairage, idem pour le LH 90 qui controle 8 fonctions plus éclairage , mais pour le LH100 qui contrôle lui 12 fonctions nous serons limité à 10 avec le Mobile Controle .

Le Mobile Contole n'est pas une centrale numérique , il n'est pas possible de configurer les décodeurs à partir de celle-çi les locomotives doivent être configurées de la manière habituelle avec la centrale numérique du réseau

  Le Mobile Control est livré configuré en allemand, mais il est possible de choisir entre 5 autres langues ; l'anglais, le français, l'italien, le suédois et le néerlandais. 

Quatre unités de bases peuvent  travailler ensemble, chaque unité de base peut être accouplée à trois unités "esclaves" ce qui donne 16 Mobile Control maximum.

Il est possible de sécuriser votre Mobile Control via un code PIN de quatre chiffres.

 

Voici l'ensemble la commande sans fil sur son support qui sert d'emmeteur et son câble à raccorder à l'Xpress Net du réseau.

 

Après avoir installé trois piles  AAA dans le logement de la commande.

Une foi branché à la centrale via le câble Xperss Net  de votre réseau la diode jaune de l'émmeteur s'allume tout va bien ....

 

 

  Accueil - Home                   Suivant - Next                   Retour - Back